Marathon 2017, au-delà de Narbonne !

Quel drôle de titre ?! Un titre pour vous annoncer que si tous les élèves s’étaient passés le relais les uns les autres, le dernier élève aurait aperçu la mer Méditerranée puisque le total parcouru dépasse 762 km.

Bravo donc à tous nos élèves pour leur participation, leurs foulées et leur souffle !

 

 

 

 

Pour ceux d’entre vous qui le souhaitent, il sera possible de transformer ces tours en dons pour l’association du Père Ceyrac.

Les dons sont à remettre à l’enseignant(e) de votre(os) enfant(s). Si vous choisissez de rédiger un chèque, merci de l’émettre à l’ordre de « Ogec de Paulx ». Nous ferons ensuite le total des dons et enverrons un chèque global à l’association, comme nous l’avons déjà fait lors des précédentes éditions.

A l’instant, le total des dons n’est pas connu. Nous reviendrons vers vous dès qu’il le sera.

Prochaine étape, la kermesse du dimanche 4 juin !

 

Enfile l’aiguille !

Nous avons chacun fait une bourse en feutrine marron. Pour cela, Jo nous a distribué une aiguille en bois, un carré de feutrine et un silex.

On a dû percer plusieurs trous, ensuite, couper les coins de feutrine à l’aide d’un silex tranchant. Ensuite, nous avons passé un fil de lin dans les trous pour maintenir la bourse fermée.

On a préparé des étiquettes avec nos prénoms pour les reconnaître. Demain nous pourrons y mettre les silex que nous allons tailler. (Laurine, Aude, San).

La gravure

Nous avons gravé sur du plâtre (plus facile que de la pierre !). Nous avons passé de l’ocre jaune et/ou rouge sur le plâtre pour le teinter. On a recopié des traces de nos ancêtres grâce à des modèles. Ensuite, nous avons gravé, c’est à dire, creusé le plâtre à l’aide d’un silex les formes que l’on souhaitait : animal, humain, symbole. Nous rapporterons nos gravures chez nous. (Clément, Mathis et Simon G.)

L’art du Tissage

On s’est installés sous une tente au milieu des arbres . L’animatrice s’appelait Jessica . Elle avait devant elle beaucoup d’objets qu’elle nous a montrés. Elle nous a également expliqué à quoi ils servaient.

Le fuseau est formé d’un bâton et d’une pierre. On entoure autour du bâton le fil qu’on forme en tortillant la laine du mouton qu’on avait peignée. Les hommes préhistoriques utilisaient une plante piquante : le cardère.

 

 

 

 

 

 

Il y avait des plantes : le lin qu’on faisait pourrir pour en récupérer les fibres, la garance pour donner la couleur rouge.

Pour le tissage, chaque élève a reçu un cadre de bois avec des pointes alignées et une trame en laine verte et une aiguille de bois appelée la navette. Pour faire le bracelet, il fallait passer la navette un coup au-dessus et un coup en-dessous avec les couleurs que nous avions choisies. Chaque élève a obtenu un bracelet différent qu’il va rapporter chez lui. (Maëlys, Enya, Ajoline)

 

Nos veillées

Lors de nos veillées, nous jouons à trois jeux de société différents : le Loup-garou (son ancêtre préhistorique était le Canis Dirus), le Dixit et le Préhisto-quiz. Ils se jouent par groupes de chambres:garçons filles, CM1/CM2 mélangés.

Le Loup-garou est un jeu de rôle coopératif où les villageois doivent démasquer tous les loups garous dissimulés dans le village.

Le Préhisto-quiz est un jeu de plateau créé par des enseignants où il faut répondre à des questions de connaissances sur le paléolithique et le néolithique.

Le Dixit est un jeu de cartes avec de très belles illustrations. Une première équipe énonce un thème et les équipes adverses doivent donner discrètement une carte qui leur évoque ce thème. Puis ces cartes sont mélangées et proposées à toutes les équipes qui doivent reconnaître la carte de la première équipe. (Emma, Stessy, Laura, Carolane, Madly, Maël, Enzo E. et Kilian)

Il faut bien travailler un peu…

Tous les jours, en fin d’après-midi, avant le dîner et pendant le temps des douches, nous travaillons sur un dossier consacré à la préhistoire. Dedans, il y a des jeux, des lectures, des mots croisés sur différents thèmes : préparation du silex taillé, nourriture… Nous écrivons aussi nos avis et impressions sur les activités du jour du CAIRN. Ce dossier sera à nous en fin de séjour. (Mattéo, Dylan et Enzo R.)